Publié par : Mébahiah | 18 juillet 2010

Droit Devant Un Nouveau Soleil

L’innocence consiste à ne rien attendre,
à apprécier l’inattendu,
à se réjouir dans la surprise.
L’innocence n’a pas d’objets en tête.
Elle ne peut être déçue car elle n’a pas de programme.
L’innocence rit et applaudit.

Ce n’est pas que l’innocence anticipe la joie à tout moment.
L’innocence est spontanée:elle ne peut être ni prévue ni planifiée.
L’innocence se laisse emporter par le courant de la joie de vivre,
quand il survient et lorsqu’il survient.
L’innocence est joie.
La joie planifiée est bien terne à côté de la joie spontanée de l’innocence.

Avec un bébé, peu importe le nombre de fois que vous jouez à
“coucou me voilà!”: le bébé se réjouit.
Il ne pense pas: “Je vais me réjouir”. Il se réjouit, tout simplement.
A chaque fois le jeu est nouveau et à chaque fois il engendre de la joie.
Le jeu ne produit pas la joie.
La joie survient.

Si vous prêtiez moins l’oreille à la mélancolie
du passé ou à la crainte de l’avenir,
la joie serait quotidienne.
Et aussi quotidienne soit-elle, elle n’en demeurerait pas moins joie.

C’est que la vie sur Terre
– vous l’aviez peut-être oublié –
est faite pour être remplie de joie.

Si le jugement n’existait pas, la vie serait joie continue.
Votre vie serait une succession ininterrompue de joies.
Sans jugement, la vie viendrait comme elle est et serait
célébrée pour ce qu’elle est et pour ce qu’elle déploie.

Ouvrez la vie, mes bien-aimés.
Prenez la vie par la main et faites-la entrer comme un riche invité.
Réjouissez-vous de la présence de cet invité,
même s’il est pauvre, même si la vie aurait l’apparence d’un voleur
ou d’un mendiant qui voudrait vous prendre quelque chose.

Et quand bien même: la vie est une bénédiction,
et il est bien mieux d’accueillir la vie que de la dénoncer.

Même des larmes peuvent être innocentes.
Elles surviennent d’elles-mêmes, comme un éclat de rire survient.
Les larmes secouent votre corps tout autant qu’un éclat de rire.
Les sanglots du rire et les larmes de la joie existent et s’invitent en vous.

En toute occasion vous voyez du malheur.
Vous faites trop grand cas du malheur et vous sous-estimez le bonheur.
Le malheur est une chose désolante, c’est entendu.
Hélas, le malheur est dans l’esprit de l’homme.
Ce qui n’existe pas se trouve pourtant dans l’esprit de l’homme.

Vous faites l’expérience de la vie telle qu’elle apparaît
sous ses multiples déguisements.
Pourtant la vie est seulement la vie.
Quelle que soit la façon dont elle s’annonce,la vie se présente.
Il n’y a pas à s’en échapper.

La vie sur Terre a été décrite comme une forêt si épaisse
que le soleil et la lune demeurent cachés à notre vue.
Et pourtant la forêt conduit à la clairière,
et la clairière conduit à l’Océan.
Avant même de la traverser, la forêt paraît immense et inquiétante.
Mais une fois que vous l’avez traversée
pour atteindre la clairière et l’Océan,
voilà qu’elle a perdu tous ses aspects ténébreux.
Ce qui paraissait sombre, vaste et inquiétant n’est plus.
C’est pourquoi vous devez marchez à travers la forêt de la vie
et maintenir votre marche vivante et alerte car droit devant
il y a un nouveau soleil.

Enfoncez-vous dans la vie, et soyez bénis.

La vie sur Terre est un interlude béni.
Ne passez pas à côté d’elle.
Ne vous battez pas contre elle.
Luttez plutôt pour ressentir toutes les joies qu’elle vous réserve.
Il y a toujours deux faces à une même pièce.
Laissez le jugement en dehors du tableau.
Car le jugement est comme un crayon noir
qui assombrit toutes les autres couleurs.
Choisissez les couleurs lumineuses.
Prenez part à la vie, invitée ou non,
et sortez aussi innocent que lorsque vous y êtes entrés.

Il vous appartient d’accueillir la vie, et non de vous en protéger.
Vous êtes là pour la joie et non pour le malheur.
Le malheur est un moindre choix.
Acceptez ce que la vie vous apporte
et ne l’appelez plus infortune ou quoi que ce soit d’autre,
appelez-la pour ce qu’elle est, un don.

Traduit par Jean-Christophe
Page originale: http://www.heavenletters.org/new-sunlight-straight-ahead.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :