Publié par : Mébahiah | 3 janvier 2011

Mise en action des voeux

 

Cette nouvelle année sera vécue par chacun, comme chaque année, en tant que somme de moments présents, en perpétuelle évolution et s’adaptera en fonction de l’énergie que chacun lui donnera.

Souhaiter qu’elle soit belle, en santé, prospère et joyeuse est légitime et fait du bien à ceux qui donnent et ceux qui reçoivent, si c’est sincère et conscient. Lorsque c’est fait sans aucune conscience, cela n’a aucune valeur énergétique.
Fait avec amour réel, c’est un moment de partage de bienfaits qui relie et c’est une grâce divine.

Mais bien souvent, en souhaitant ces voeux, nous entretenons simplement une tradition et attendons le retour nous remerciant d’y avoir pensé et être qualifié d’attentionné(e) (… nous au moins nous ne sommes pas des sauvages…!… ) et recevoir ceux des autres.

Et parfois même, inconsciemment, c’est l’espoir de voir les autres en bonne santé ou sortir de leurs ennuis financiers, pour nous faire du bien au moral ou nous libérer des aides accordées, que nous envoyons…

Mais, à part l’apport énergétique d’amour qui élève un peu la vibration sur le moment, cela ne change absolument rien à l’énergie de l’année de la personne si elle ne fait pas l’effort de mettre ces qualités en action.

Souhaiter ‘bonne santé’ à une personne très malade, qui mange mal, râle tout le temps, ne fait aucun effort physique et accuse les autres de ses maux est une pure utopie.

Souhaiter ‘prospérité’ à une personne qui dépense plus que de raison, ou entretient des pensées de pauvreté, de critiques vis à vis de l’argent ou des riches, est aussi une pure utopie.

Sans modification intérieure profonde, rien ne peut changer à l’extérieur.

Les changements sont la partie essentielle de la vie.
Ils sont simplement les conséquences de l’évolution naturelle, matérielle et spirituelle de tout ce qui existe dans l’univers.

Tout change, tout se transforme, tout se modifie et chacun d’entre nous change à tout moment, se transforme et se modifie.

Il suffit de regarder l’évolution d’un corps au fil des âges d’un humain.

D’abord minuscule contenant tout sont potentiel, comme un noyau de fruit qui, alimenté par l’énergie de vie et dans de bonnes conditions, commence à pousser et définir ce qu’il est.

Il se construit à l’abri, dans la terre et fait pousser de bonnes racines avant de sortir à l’air, tout comme l’embryon se construit dans la mère, avant de naitre à la lumière terrestre.

Puis, il sommeille longuement, mange, boit, respire, évacue ses déchets… observe un peu la vie et se rendort pour donner la puissance à l’esprit de travailler en lui librement. L’âme est tranquille et apprend la matière.

De même que la petite pousse respire, boit l’eau de la pluie ou des arrosages, absorbe l’engrais, et pousse tout tranquillement pendant des années.

Tout comme l’enfant à besoin de ses parents pour l’aider à se tenir debout, la plante à parfois besoin d’un tuteur pour l’aider à se redresser. En principe, la lumière sert de tuteur naturel.

Et puis, l’enfant grandit, se transforme, évolue. Tout ce qui le constitue se transforme intérieurement, même si personne ne pense à dire ‘ton foie à changé, ton estomac à grandi, ton coeur s’est expansé ou tes nerfs se sont allongés…’
En voyant un enfant évoluer, nous disons plutôt ‘tu as grandi, tu as grossi, tu es maigre pour ton âge, ou bien petit… un joli teint, ou palot’.

Nous ne jugeons que sur l’extérieur alors que tout a changé à l’intérieur et c’est la somme de ces changements qui se voient à l’extérieur.

Le noyau transformé en arbre qui a poussé comme il a pu, en fonction de la richesse du sol, de l’air et de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, mais aussi des intempéries peut donner enfin ses fruits,
si, là aussi les bonnes conditions sont remplies.

Il suffit parfois d’un insecte, d’une maladie, d’un champignon, pour qu’il dégénère rapidement, et meure alors qu’extérieurement, il semblait normal ou très peu atteint. Pourtant pendant des mois, il était rongé de l’intérieur.

Il en est de même pour les humains, qui tombent malades et meurent alors que pourtant, extérieurement, tout semblait normal.

Personne ne voyait le mal intérieur qui les rongeaient : la souffrance mentale répétée d’un choc ou d’un viol, la culpabilité d’une mauvaise action passée ou un sentiment perpétuel d’injustice et d’être une victime de la société. Parfois, un sentiment de ne pas appartenir à ce monde ou d’être impuissant devant sa destruction… tout ce mal ronge à l’intérieur et si rien n’est fait pour libérer ces poisons, l’acidité ronge et détruit le corps.

L’âme crie ‘au-secours’, mais parfois, l’ego ne veut pas la laisser se manifester. L’amour propre ou la peur de blesser l’autre sont souvent des boucliers à cet appel de la vie.

Si la personne n’ose pas se libérer, en parler à un spécialiste extérieur ou se relier à son divin être pour nettoyer ces toxines psychiques, elle s’étiole petit à petit ou craque d’un coup, telle une branche moisie de l’intérieur encore attachée au tronc de l’arbre.
Et c’est un anévrisme, une hémorragie, un suicide, un accident violent ou une maladie fulgurante qui permet à l’âme de la personne de sortir de ce corps et de retrouver l’esprit apaisant.

Et souvent, les personnes de l’entourage sont sous le choc.
« Il était si plein de vie, si jeune, si beau, si gentil ou elle était si douce, si serviable »…
Sauf qu’à force de servir les autres, elle a oublié de se servir ou qu’à force d’entendre ‘toi qui es si forte’ la personne ne pouvait pas montrer sa faiblesse !

Pour chacun c’est la même chose et pour la nouvelle année, idem.

Si vous êtes forts de l’intérieur, vigilants sur vos pensées, vos émotions, votre philosophie de vie et votre spiritualité.
Si vous prenez soin de votre corps physique et énergétique et libérez rapidement tout ce qui vous encombre, cette année sera l’égrènement de moments présents conscients, libres et sains.
Elle sera donc libre et saine à l’image de qui vous êtes.
Plus vous laisser Dieu, l’énergie de vie, la Source, couler en vous largement et plus vous pourrez vivre librement et grandiosement.

Votre année sera à votre image, et l’année du monde sera à l’image de la vibration que l’humanité enverra, ajoutée à l’essence divine qui aura la possibilité de se manifester par chaque être visible ou invisible sur cette terre.

Que le meilleur soit, si vous le décidez ainsi.
Joéliah
amourdelumiere.fr
Vous pouvez diffuser sans couper le message et en gardant la source y compris cette ligne. merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :