Publié par : Mébahiah | 11 décembre 2010

Prends conscience de ton squelette et sois dans la gratitude pour lui.

Chers enfants, je vous bénis.

Accueillez cette bénédiction au plus profond de votre corps.

Voyez et sentez en vous jusque dans la profondeur de vos os.

Sentez la bénédiction de l’Amour Douceur qui pénètre et descend jusqu’à l’infiniment petit en toi.

Tu es en ton corps et tu reçois cette bénédiction.

Respire, n’oublie pas de respirer et laisse-la agir, laisse-la faire, laisse-toi être entraîné en toi, dans l’infiniment petit. Laisse-toi découvrir cette partie de toi que la Lumière de ton âme n’a pas encore éclairée.

Je t’invite à prendre conscience de ton squelette, de ta structure osseuse.

Ressens que l’énergie pénètre dans chaque cellule de tes os, jusque dans ta moelle osseuse.

Ressens que l’Amour s’installe dans la moelle osseuse.

Tu peux faire le tour en conscience de tous tes os.

L’Amour Douceur s’installe dans la structure moelle osseuse.

Il est important que jusque dans ta moelle tu sentes le Divin, tu sentes la Puissance Divine, tu sentes la Puissance Créatrice, tu sentes la Puissance Rédemptrice, Transformatrice, que tu sentes toutes les capacités de la Puissance de l’Amour.

En tes os il y a aussi la vie. Ils sont la partie rigide de ta structure pour t’aider à tenir droit, à tenir debout. En chacun de tes os il y a des canaux énergétiques. Ainsi comprends que la vie circule en eux et que la vie vient alimenter ces cellules.

En tes os il y a la vie, il y a la mémoire. D’ailleurs tu constates que si tu te casses un os, la mémoire cellulaire va faire en sorte de ressouder cet os car ses cellules savent qu’elles ont à être en contact les unes avec les autres. Ainsi elles vont tout faire pour retrouver ce contact, et c’est la vie qui coule en elles qui les aide à faire vivre cette mémoire.

En tes os il y a aussi la mémoire émotionnelle, la mémoire historique de l’humanité, c’est pourquoi je t’invite à libérer tes os, ta moelle osseuse de cette mémoire émotionnelle qui est lourde à porter. La mémoire historique est là pour t’aider à ne plus te tromper de chemin, à ne plus choisir des chemins qui te mènent vers des impasses, dans des marécages, des cachots, dans l’obscurité. Elle est là pour te montrer le chemin épanouissant, le chemin de la liberté. Tu n’as pas besoin de garder la mémoire émotionnelle. Garder la mémoire émotionnelle cela voudrait dire que ton corps, que la vie en toi, n’est pas capable de se rappeler, de la joie, de la tristesse, de toutes les émotions qui existent. La vie porte en elle tous les germes des émotions et la vie coule en toi et à chaque instant tu peux faire grandir, pousser un germe émotionnel. C’est pourquoi il n’est pas juste que tu gardes cette mémoire, que tes cellules gardent cette mémoire. Cette mémoire émotionnelle, cette mémoire de toutes les émotions vécues par l’humanité est trop lourde à porter. Tu as juste à faire circuler en toi les germes émotionnels. Ainsi cher enfant libère-toi de la mémoire de la victime, de la mémoire du bourreau, de la mémoire du sauveteur. Ces trois entités en toi portent des émotions lourdes qui te freinent dans l’expansion de l’Amour en toi.

Si tu laisses cette charge émotionnelle s’en aller vers la terre, la vie dans le circuit énergie de ton corps coule vers le sol, jusque dans tes racines. Au contact de la terre elle puise l’énergie de la Terre, puis cette énergie remonte en toi, puis va jusque dans ta tête, dans tes racines célestes elle se nourrit de l’énergie cosmique et elle redescend en toi.

Une dernière fois en cette séance prends conscience de ton squelette et sois dans l’énergie de la gratitude car sans lui tu ne pourrais pas être ce que tu es en cette vie en cette Terre. Tu ne pourrais pas faire tout ce que tu fais.

Ta structure squelette osseuse est une structure divine.

Remercie-la.

Cher être d’Amour, laisse ton cœur parler, il a beaucoup à dire. Tout ce qu’il a à dire est imprégné d’Amour, de Sagesse, de Lumière, de Douceur. Laisse-le parler.

Je suis l’Amour Infini, la Douceur qui s’incarne et je te bénis.

Et sache cher enfant que je t’aime, infiniment !

 

Transmission canalisée par Isabelle Daré samedi 13 novembre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :