Publié par : Mébahiah | 7 décembre 2010

Faites Place à l’Amour

 Vous aimez ce que vous aimez et vous n’aimez pas ce que vous n’aimez pas. Je suis d’accord avec ça. Cependant, ce que vous aimez importe. Ce que vous n’aimez pas, laissez-le aller. Poursuivez votre route. Laissez tomber les vieilleries. Ne les apportez pas avec vous. Ne levez pas le nez sur ce que vous n’aimez pas. Relativement à la vie, ce que vous n’aimez pas n’a pas d’importance. Ce que vous n’aimez pas est seulement ce que vous n’aimez pas. Ne vous plaignez pas. Portez plutôt votre attention sur ce que vous aimez.

Ne vous prenez pas dans le filet de vos problèmes ou des problèmes des autres. Pour quelle raison? Pour de la pitié? Pour du drame? Pour du commérage? Est-ce que le fait de parler de problèmes vous donne de l’importance? Est-ce que le fait de parler de problèmes fait de vous une vedette? Une prima donna? Est-ce que le fait de parler de problèmes, des vôtres ou de ceux des autres, vous rend plus intelligents ou plus puissants? Ou est-ce que cela vous affaiblit?

Vos aversions ne devraient pas capter votre pleine attention. Éloignez-vous-en. Vous n’avez pas à être supérieurs à quoi que ce soit ou même à rien. Vous, qui manquez probablement du sens de votre valeur propre, croyez néanmoins que vous êtes supérieurs aux autres ou que vous avez plus de discernement que les autres. Vous vous flattez d’être au-dessus de ce que vous considérez moindre.

Selon certains critères, vous vous sentez supérieurs à la fourmi qui marche à quatre pattes à vos pieds. Mais l’êtes-vous, l’êtes-vous vraiment? Vous et la fourmi êtes ici à Ma demande. Les fourmis font ce que font les fourmis et vous faites ce que font les êtres humains. Les fourmis sont sérieuses, travaillent fort et se supportent mutuellement. Vous n’avez même pas idée du rôle que jouent les fourmis dans votre vie et celle du monde et les oiseaux chantent une belle mélodie chaque matin. Et pourquoi pas vous? Pourquoi pas vous?

Cherchez à aimez plus de choses et à les apprécier davantage. Faites-le aujourd’hui même. Pensez à toutes ces petites choses qui vous servent mais que vous n’avez pas remarquées comme si elles ne méritaient pas votre attention. Vous n’avez pas pensé un seul instant à les apprécier. Appréciez-les maintenant. Le plancher sous vos pieds. Le sol sur lequel vous marchez. Le ciel au-dessus. La lumière du soleil. Le rire. Donnez de l’importance à ce que vous aimez. N’accordez pas d’importance à ce que vous n’aimez pas.

Je vous incite à regarder en direction de l’amour. Aimez les feuilles qui tombent. Aimez les pins. Aimez le temps qu’il fait. Aimez le chaud et aimez le froid. Ils vous servent tous. Les choses qui poussent respirent avec vous. C’est le même Dieu qui vous aime et qui aime tout ce qui croît. Appelons amour — comment devrions-Nous appeler l’amour?— ce que vous honorez, ce que vous appréciez, ce que vous vous donnez à faire, ce pour quoi vous Me remerciez, ce que vous appréciez. Alors appréciez énormément. Appréciez davantage. Aimez davantage les choses. Respectez davantage. Aimez davantage. Plus vous appréciez, plus vous aimez. Vous allez vous aimer davantage.

L’insatisfaction vous habite. Projetez votre insatisfaction sur un millier de choses à l’extérieur de vous et l’insatisfaction vous revient immanquablement. Le monde extérieur ne vous demande pas que vous lui exprimiez vos insatisfactions. Vous demandez l’insatisfaction pour vous-mêmes comme si cela faisait royal d’être insatisfaite. Ce n’est pas royal. C’est même le contraire de royal. Ce qui est royal exprime la grâce et Je vous demande d’être gracieux envers le monde et tout ce qu’il contient. Soyez gracieux. Ayez de bonnes manières. Ayez de bonnes manières et vous allez gagner en sagacité. Commencez à aimer tout ce que vous faites. Commencez à vous apprécier vous-mêmes. Dans Mon livre, il n’y a pas de choses moindres. J’aime tout. J’aime. L’amour est Mon État d’Être. Adoptez Mon État d’Être. Aimez. Voyez combien d’amour vous pouvez tirer des profondeurs de votre cœur. Vider la corbeille à déchets. Apportez l’amour. Faites place à l’amour.

Traduit par: Normand Bourque
Page originale :http://www.heavenletters.org/faites-place-a-l-amour-7-decembre-2010.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :