Publié par : Mébahiah | 21 juillet 2010

Alors que le Monde Ascensionne

Mon cœur aspire au vôtre tout comme votre cœur attend le Mien avec impatience.
Je sais que votre cœur est déjà Mien de sorte que ce que J’attends vraiment avec impatience c’est que vous sachiez que Mon cœur est inextricablement vôtre.

Nous SOMMES Un et pourtant, vous, qui vivez dans un corps humain sur Terre, ne pouvez tout à fait saisir comment cela peut être.
Vous commettez des erreurs.
Le monde vous a montré les erreurs de vos façons d’être et de faire alors que Je vous vois venir à Moi.
La Terre promise vous appartient déjà et pourtant, vous êtes encore là à l’attendre.
Vous en avez terriblement envie.
Et pourtant, vous n’êtes pas vraiment capables d’y croire en tant que Réalité.
Cela peut sembler fantaisie à vos yeux, une autre fantaisie que vous avez laissée en suspens devant vous, une fantaisie que vous croyiez n’être qu’un artifice sédatif.
Entourés de ce que vous appelez réalité, examinant la suite sans fin de faits qui vous encerclent, il vous paraît très lointain d’y voir un joyeux terrain de chasse.

Obstinément, Je vous dis que vos rêves et vos aspirations sont vrais.
Les rêves se fondent sur le Vrai et pourtant, les démonstrations quotidiennes du moins-que-Vrai vous confondent.
Vous avez tendance à croire que Shangri-la n’existe pas, qu’il ne peut possiblement pas exister, du moins pas dans cette vie-ci.
Je pense autrement, bien-aimés.
Je connais intimement le Ciel, Je vous connais aussi intimement et Je sais la magnifique Création que vous êtes au milieu de ce Ciel.

Les mangues mûres sont-elles un rêve et le fait qu’elles mûrissent sur l’arbre est-il aussi un rêve?
Les mangues, les raisins, les baies, les courges et les carottes mûrs poussent pour vous,chacun en sa saison, chacun à sa façon.
N’est-ce pas un merveilleux concept qui produit la nourriture et qui vous engendre?
Vous êtes continus.
Vous avez vos saisons.
En même temps, vous vous épanouissez pour Moi éternellement.

Je suis nourriture pour la pensée et pourtant, Je suis plus que la pensée.
JE SUIS.
Je ne suis définitivement pas votre imagination.
Je suis au-delà de ce que vous imaginez et vous l’êtes également.

Si M’imaginer est le mieux que vous puissiez faire, alors imaginez-Moi.
Continuez à M’imaginer et assez tôt vous découvrez que vos imaginations ont toujours été vraies.
Et alors vous vous tiendrez en équilibre sur vos mains,tellement joyeux de votre découverte.
Tout le temps, J’ai été la Vérité et tout ce temps, tout ce dont vous étiez certain c’est que la Vérité était une fabrication. Avec tout amour et toute considération de Ma part, Je vous dis que vous avez inversé beaucoup de choses.

Vous avez cru que vous seriez plus riche en prenant des moyens détournés.
Vous avez cru que s’approprier était la façon de gagner et que donner était la façon de perdre.
Faites des culbutes avec vos pensées et remettez le monde à l’endroit.
Enlevez votre chapeau pensant et appuyez votre main contre votre cœur.
Votre cœur se trouve là où est la vie. Vos pensées sont accessoires.
Vos pensées défilent orgueilleusement.
Trop souvent vos pensées ont repoussé votre cœur derrière.

Amenez votre cœur au premier plan.
Votre esprit est un interprète et l’esprit ne sait pas toujours de quoi il parle.
Votre esprit joue à celui-qui-connaît-tout.
Aucun esprit ne connaît tout.
Les esprits ont tendance à écumer la surface et s’arrêter sur certains détails qui n’en valent pas la peine.
Mais le cœur, ah! oui le cœur, le cœur se pose et adoucit les lignes de soucis que creusent les pensées erronées.

Alors que le monde ascensionne, votre cœur ascensionne aussi.
À mesure que votre cœur ascensionne, le monde ascensionne aussi.
Non seulement vous et Moi sommes UN, le monde et vous sont également un, et ce, dans un inextricable entrelacement.
La tige de haricot qui pousse vers le Ciel, c’est votre cœur.
Votre cœur est un magnifique ruban tressé atteignant le ciel et ce ruban de votre cœur vous demande de grimper et grimper le long de la tige jusqu’à ce que vous atteigniez le Ciel et que vous M’atteigniez, jusqu’à ce que votre vision devienne claire et que tous vos rêves s’avèrent avoir toujours été vrais.

Traduit par Normand
Page originale : http://www.heavenletters.org/as-the-world-ascends.html

—————————————————

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :